Actu 3 roues, la brève des réseaux 22

Bonjour à tous les guidonneux,

 

Il était temps de revenir ! La saison a du mal à démarrer. Les rassemblements font timidement le plein, la température est fraîche, le temps maussade. Heureusement que l’ambiance est au rendez-vous.

 

Nous reviendrons chaque semaine sur les infos réseaux, saupoudrées d’articles en immersion. Aujourd’hui pour l’actu 3 roues “la brève des réseaux de la semaine 22”, nous faisons une synthèse des infos ayant marqués ce début d’année.
Laissez-vous embarquer dans notre univers en découvrant la polyvalence des scooters 3 roues, le plaisir de la balade en trike et la compétition en side-car F2.

 

Il est probable que vous connaissiez d’autres sites liés aux 3 roues mais les barjots sont chez nous.

 

Actu Barjots, on revient sur :

 

– Portes ouvertes Lorraine Trikes

– La Bresse Trikes

– Trikers de France à Pezenas

– Coup de gueule sur les rassos payants

 

Actu Scooter :

 

– Gilera Fuoco, un permis ou la vie

– Quadro, un rider de constructeur

– Peugeot Métropolis, un lancement qui cale

– Piaggio, il se bricole comme à l’école

 

Actu Trike :

 

– GG Technik, réveille votre côté sombre

– Lazareth, du tarmac à la poudreuse

– Campagna Motors T-Rex 16S, l’union transatlantique

– Can Am, un constructeur qui va vite

 

Actu Side-car :

 

– Championnat de France VMA F2, apprendre vite ou souffrir longtemps

 

 

RASSEMBLEMENTS
 

Portes ouvertes Lorraine Trikes :

 

En ce début de saison, nous avons eu l’occasion de nous rendre aux portes ouvertes Lorraine Trikes.

Fidèles au rendez-vous, nous retrouvons nos amis Lorrains et Alsaciens dans une ambiance de fête. Comme à son habitude, Lorraine Trikes disposait des derniers modèles Boom-Trikes très bien mis en valeur dans le show-room.

Découvrez le résumé : PO Lorraine Trikes

 

Lorraine Trikes visiteurs
 

La Bresse Trikes :

 

Du 8 au 12 Mai 2013 avait lieu la “9ème l’Ain en trikes”. Cormoranche est un lieu bien connu des trikers, un rendez-vous auquel participait Guillaume Moisan un Spyderman très actif.

 

Compte rendu de Guillaume :

“L’arrivée des 1ers participants le mercredi s’est faite tout en douceur avec beaucoup de convivialité de la part du staff du site et des organisateurs, l’ambiance est à la bonne humeur, chacun prend place dans son bungalow ou sur son emplacement.

Bonne ambiance autour des exposants et de la buvette, la communauté trike est bien là!

L’événement est le ride du samedi : une pure découverte de la région du Beaujolais organisée à merveille par Bresse Trike 01 , parcours sans faille avec des 2 roues ouvreurs exceptionnels et toujours cette ambiance bon enfant! Je n’ai pas pu rester après la balade mais au vu des 4 jours passés tout a bien dû se finir, même la météo n’a pas entaché ce grand moment de fête du trike. A l’année prochaine, aussi nombreux je l’espère!”

Guillaume Moisan

 

 

Phillipe Lacombe partage avec nous ses impressions et ses photos sur la Bresse Trike 2013.

 

“Que dire d’une belle journée en famille rock’n roll ambiance chamanique. Mon fils avait des étoiles plein les yeux. Son papa aussi, quant à maman ça sera un family.
Superbes engins hors du commun, retour de balade en fanfare dans un super site. Merci Bresse Trike pour ce rassemblement, vivement le prochain.”

Philippe Lacombe

 

Les photos de Philippe : Cormoranche, la Bresse Trikes 2013

 

 

Trikers de France à Pezenas :

 

Il ne se passe pas un jour sans que l’on se plaigne du temps. Ce n’est pas une raison pour ne pas sortir rejoindre les potes en rassemblement.

 

C’est avec cet entrain que les Trikers de France ont lancé leur 2ème édition lors du week-end de la pentecôte le 19 Mai.

Au dernier moment, nous n’avons pu descendre à Conas, ratant une belle fête pleine de surprises préparée par le staff.

Il faut se rendre à l’évidence, il est impossible de vous conter l’aventure ou vous faire ressentir l’ambiance sans y avoir participé.

 

Laissons Pascal Camus commenter cette 2ème rencontre, accompagné des photos de Christian Chatenet.

 

Le mot du Président des Trikers de France :

 

“C’est avec joie et surprise compte tenu du temps sur la route, que le staff des Trikers de France a accueilli les Trikers de France pour la deuxième année consécutive à Pézenas.  Malgré le temps, très très peu de défection, et souvent des trikers proches.. lol

Le but de ce week-end était de se faire connaitre entre eux un maximum de Trikers de France, souvent isolés.

La fédération a été créée dans le but de défendre ma passion et donc la votre, mais aussi pour tenter de juguler l’hémorragie tendant à vendre son trike par ennui et isolement.

Bien entendu les groupes constitués n’étaient pas visés par cette petite révolution dans le monde du trike, même si tous sont les bienvenus dans notre famille.

Pari réussi car le nombre des Trikers de France ne cesse de croître dans cette optique. Nous avons dépassé le millier de Trikers inscrits (hommes et femmes).

 

Christian Chatenet Trikers de France Pezenas
L’ensemble du staff élargi (+ 6 cette année) cette année s’est enorgueilli à recevoir ses hôtes comme des amis et non des invités.

Aucune inscription payante et chacun réglait ses repas et logements à prix TF!!

Le seul but étant la fraternité et la reconnaissance sur les sites  à l’avenir, pas plus.

Beaucoup avaient apporté de quoi offrir des spécialités régionales aux autres (le pont, mandarine impériale, liqueur de figue…), la fédération  n’a pas été en reste en participant aux apéros et digestifs offerts…

Outre les balades de qualité de l’avis général, l’ambiance a été cette année EXCEPTIONNELLE,le staff ayant préparé bon nombre de surprises pour les arrivants. Vous les retrouverez surement sur les sites de vidéo en ligne . 72 trikes / 120 personnes ont pu découvrir notre arrière pays, émerveillés par nos petites montagnes et notre méditerranée.

 

Merci à ceux qui nous ont rejoints en voiture à cause des éléments déchaînés chez eux.

Le staff vous remercie pour vos trajets pour venir nous rejoindre, car si nous avons été épargnés par la pluie, vos trajets respectifs n’ont pas été de même (pluie, grêle, pannes…), le staff vous remercie de ne pas vous être découragés car cela valait bien le déplacement au vu de vos réactions.

Merci aux épouses qui font partie du staff pour leur courage et leur implication sans faille.

Annie / Josy / Cathy / Eveline / Corinne /Christine / et à leur triker de maris qui ont été aussi exemplaires dans leur comportement sur scène ou hors scène… lol

Pascal / Jean / Dominique / Jean Claude / Francis / Jacky / Patrick.

Un petit clin d’œil à nos bikers préférés et fidèles: jean Claude, jean marie, Rogers et sa compagne Valérie qui ne manquent pas une occasion de venir rire avec nous…

 

Christian Chatenet Trikers de France Pezenas (2)
 

A bientôt et que vivent les Trikers de France (souvent décriés ou enviés,  mais jamais égalés. Celui qui innove a toujours un temps d’avance)

 

Scorpion

Président de la fédération

des Trikers de France et fier de l’être.”

 

 

Cette rencontre est toute jeune et réservée aux membres de la fédération des Trikers de France, une fédération accessible à chaque propriétaire de “Trike” excédant 1m de voie entre les roues.
Il faut dire que le rassemblement est réussi car tous les pilotes sont choyés. Repas sur place, animations, restaurants, logements sous tentes ou en bungalow à des tarifs défiant toute concurrence.

 

Une chose rendue possible grâce à la participation financière de la fédération et aux gros efforts effectués par le camping Les Cigales à Conas.

Certains pourront penser que nous sommes indulgents parce que nous connaissons l’organisation et qu’un des membres fait partie des Trikers de France depuis 2011. Détrompez-vous.

Depuis le lancement du site, le membre en question a du prendre du recul vis a vis des forums et de la fédération pour ne pas créer de conflit d’intérêt ou apprécier les actes de la fédération avec trop de complaisance.

Ce choix nous permet de nous joindre à l’action entamée par Pascal Camus contre les rassemblements payants. Au début, nous souhaitions soulever le problème en ne traitant que des trikers, alors que le problème pourrait se retrouver dans d’autres manifestations.

 

 

Coup de gueule sur les rassos payants :

 

Pascal Camus président des Trikers de France lutte contre ce type de rassemblement aux droits d’entrées abusifs et non justifiés.
Communiqué disponible dans le Herault tribune : Boycott des rassemblements payants

 

Photo Pierre Saliba

Photo Pierre Saliba

 

Une concentration coûte chère, c’est évident. Les sanitaires, les logements, les services de nettoyages… Bien souvent, deux démarches sont effectuées en parallèles.
Une démarche administrative, qui consiste à se rapprocher des pouvoirs publics, comme la préfecture, la mairie, le commissariat … tout le monde rentre dans la boucle.
Une autre démarche concernant les sponsors ou tout type de financement extérieur.

 

Si le dossier est bien ficelé (encadrement, sécurité, espace de stationnement, balade), la mairie de votre ville vous accordera très certainement l’autorisation d’utiliser les infrastructures, à condition que la ville et les commerçants puissent bénéficier en retour du flux de passage… jusque là, c’est un échange de bon procédé.

Une belle visibilité pour la ville et un peu de cash pour les commerçants.

 

A cela viendront s’ajouter les emplacements des exposants payants et éventuellement une entrée payante pour les visiteurs qui viennent sans véhicules liés aux thèmes.

Exemple : Lors d’un rassemblement de voitures anciennes américaines (précédent 1980), le propriétaire d’une Ford Mustang Cabriolet 1966 pourrait entrer gratuitement et bénéficierait d’une collation.

Le visiteur débarquant avec une Honda NSX, irait garer sa voiture (aussi belle soit-elle) dans le parking visiteur et paierait un droit d’entrée.
Ce schéma est un procédé courant lors des gros rassemblements spécifiques.

 

Là où ça coince, c’est l’entrée payante pour les propriétaires de véhicule dits à thème.

Ces propriétaires viennent enrichir le rassemblement et c’est bien souvent grâce à eux que les gens se déplacent.

Si l’organisation lance un week-end de concert ouvert aux motards, il peut être compréhensible que tout le monde participe à “l’effort de guerre”, surtout si des grands noms sont à l’affiche.

 

Cependant, certains rassemblements obligent les propriétaires des véhicules liés au thème (américaine, trike, harley …) à payer l’entrée, alors qu’ils basent leur week-end sur l’originalité des véhicules.

D’où l’incompréhension. Si on rémunère les chanteurs pour la plus value qu’ils apportent à une concentration, pourquoi ne pas rémunérer les propriétaires des véhicules à thèmes ?

 

Aucun organisateur ne fait payer un groupe de rock pour venir chanter !?

Pourquoi faire payer un droit d’entrée aux propriétaires des véhicules annoncés sur l’affiche, alors qu’ils viennent justement pour aider le rassemblement ?

 

A ce jour, nous ne voulons pas jeter la pierre aux organisateurs qui font payer.

Parfois, il s’agit simplement d’une mauvaise communication. Nous leur demandons simplement de bien réfléchir à qui s’adresse le rassemblement, quel est l’axe ou le fil rouge (concert, exposition, bourse d’échange…) et à qui il profite.

 

Quand nous parlons de profit, il ne s’agit pas forcément d’argent. Il peut s’agir de retombées médiatiques, de visibilité, d’échange de compétences …

 

 

SCOOTER

 

Gilera Fuoco, un permis ou la vie :

 

Le Gilera Fuoco a été annoncé en perdition en février. Le seul 3 roues qui requiert un permis moto et un des premiers à être arrivé sur le marché.

Une version LT était en discussion pour contenter le marché français. Le problème, c’est qu’il serait en concurrence directe avec le Mp3 Piaggio qui est produit par la maison mère.

Souvenez-vous que Gilera a été racheté par Piaggio en 1969, ce qui fait du Gilera Fuoco un prolongement du groupe Piaggio.

Est-il possible de voir un Mp3 LT plus utilitaire et un Gilera LT ultra sportif ?

 

Fuoco 500 640-480
 

Quadro 4 motion, un rider de constructeur :

 

Le Quadro 350D a été utilisé dans toutes les conditions.

Maurizio Pistore le fait souffrir pour l’ONG EMERGENCY à travers 44 pays lors d’un périple d’un an.

Cette expérience aurait pu suffire pour prouver la rusticité du Quadro, pourtant deux italiens téméraires ont décidé de prouver qu’ils pouvaient faire aussi bien que les side-cars Zündapp.

En fevrier, les barjots quittent les routes européennes pour se retrouver à Solla Thurmasbang en Allemagne où le froid sibérien rend le rassemblement des 3000 motards, rustique et atypique.

 

 

Malheureusement, nous ne sommes pas au courant de tous les tracas que les équipages ont pu rencontrer mais nous soulignons l’engagement des concessions et des propriétaires de Quadro 350D.

 

Elefantentreffen 2013
 

Quadro 4 motion Elefantentreffen 2013
 

Peugeot Métropolis, un lancement qui cale :

 

Le Peugeot Métropolis cale ou explose en vol, on ne sait pas vraiment.

L’engouement du public et des professionnels est réel. Apparemment le “acheter français” et le développement tardif du modèle ont excité tout le monde.

Les nombreuses demandes d’essais refusés par manque de scooter disponible et les délais de livraison apocalyptique, égratignent la communication de Peugeot sur leur savoir-faire.

Il était si attendu, voire réclamé et Peugeot rate son lancement. La colère gronde sur les forums et notamment sur SGT3R, un forum dédié aux scooters 3 roues toutes marques.

Malgré un départ hasardeux, le Métropolis bénéficie du made in France et brille par son niveau de finition. Il est riche d’équipement, esthétique et efficace.

C’est avec sérénité que nous attendons de pouvoir le tester correctement, nous lui réservons une séance très particulière.

 

Peugeot Metropolis 400 RS combi (2)
 

Piaggio, il se bricole comme à l’école :

 

Piaggio décroche la palme 2012 des constructeurs de scooter 3 roues, sentant le vent tourner, ils ont proposé une prolongation de garantie de 3 ans sur le MP3 500 LT, offre valable jusqu’au 4 Mai.

Maintenant que l’offre est passée, qu’un nouveau constructeur est sur les rangs, comment redonner un peu d’intérêt au produit Piaggio ?

Mitch’s Scooter Stuff, grâce à sa page youtube nous propose de mettre les mains dans votre scooter. Il ne s’agit pas d’opération à coeur ouvert mais d’entretiens simples à exécuter qui pourrait vous donner envie de garder votre Piaggio MP3 encore quelques temps.

 

Ces quatre derniers mois, les MP3 reculent de 24,7%. Ce résultat n’est pas glorieux mais prenons un peu de hauteur.

Les chiffres de 2012 étaient exceptionnels, scorant à 66% pour les maxi-scooter dont 24,6% juste pour les MP3 LT.

L’année 2013 avec sa météo maussade, son concurrent français (Peugeot) et un marché de l’occasion en progression, rien n’est fait pour aider les ventes de véhicules neufs.

Les chiffres de septembre viendront clore le match Peugeot-Piaggio en espérant avoir une bonne surprise.

 

 

 

TRIKE
 

 

GG Technik, réveille votre côté sombre :

 

En Suisse, il y a un constructeur loin des conventions. En France, nous avons Ludovic Lazareth; eux ils ont Walter Grüter.

La folie n’a pas de frontière, n’hésitez pas à prendre un nouveau départ au guidon d’une machine exceptionnelle.

Filez découvrir : GG Taurus

 

GG Technik Taurus Erickwad
 

Lazareth, du tarmac à la poudreuse :

 

En snow nous avons des sociétés comme Phénix, DC Shoes, K2 … maintenant il y a Lazareth !

La transformation réussie du Triazuma routier en Triazuma Snow n’aurait jamais du voir le jour.

Sur certaines pages, on aurait dit “WTF !!”

 

Triazuma modification snow
 

Nous, on adore ça. Un rêve nous habite, acquérir un jour un Lazareth… peut importe la création. Voitures, motos, trikes… tout ce qui sort de cet atelier sera nôtre ! Mouahahah (rire diabolique) !!

Le digne successeur de M.Franco Sbarro, il relève tous les défis de la mécanique et ne cesse de tenter de nouvelles expériences.

Si vous êtes propriétaire d’un Triazuma et que vous vous ennuyez l’hiver, cette époque est révolue !

Passez à l’atelier du professeur doudingue, il vous prouvera qu’un kit ski-chenille rendra vos hivers moins mornes.

 

 

 

Campagna Motors T-Rex 16S, l’union transatlantique :

 

Il est là. Le fameux bébé issu d’une collaboration transatlantique. Les Québécois et les Allemands semblent avoir trouvé le bon compromis pour travailler ensemble.

 

T-Rex 16S
 

T-Rex 16S
 

Can Am, un constructeur qui va vite :

 

On pourra toujours discuter sur le côté fun du Can Am, trop sage et pas assez joueur à notre goût. A côté de ça, on a un groupe puissant, des concessionnaires très bien équipés et en nombre, un trike abouti disposant d’une large palette d’options.

Les Can Am Spyders se permettent le luxe de recevoir un châssis plus léger, plus rigide améliorant l’adhérence. Bien sûr, si vous souhaitez régler vous même le Can Am afin d’optimiser votre expérience de conduite, n’oubliez pas qu’une simple pression des pneus et une très légère modification hauteur/souplesse des suspensions suffisent pour vous sentir mieux au guidon.

Attention tout de même à ne pas faire n’importe quoi. Si vous ne connaissez rien en mécanique et que votre concessionnaire est loin, passez sur le forum http://www.spyder4ever.net/ une mine d’or d’informations pour les débutants.

 

Le Can Am ST vient jouer avec ses petits frères et risque bien de leur voler la vedette en France.

 

 

 

SIDE-CAR

 

 

Championnat de France VMA F2, apprendre vite ou souffrir longtemps :

 

Comment ne pas revenir sur notre engagement en VMA F2. Evidemment que nous allons vous soûler avec ça.

En mars dernier, nous étions sur la piste de Pau-Arnos, où nous attendait Georges Ligabue. Une journée qui restera gravée… dans le dos du singe de l’équipe.

A l’assaut du side-car basset : Side-car basset une révélation

 

Pau side-car (13)
 

Suite à cette folle cavalcade, nous voilà embarqués sur la première manche du championnat de France des rallyes : Le rallye des garrigues. Nous y sommes allé, nous l’avons vu et … il nous a vaincus.

Un magnifique parcours qui mérite d’être salué, tout comme l’engagement et le travail fourni par le moto club du DRAC.

Retour sur notre week-end : Rallye des garrigues 2013

 

BG Team 502 Rallye des Garrigues 2013
 

L’expérience étant concluante nous avons décidé de la poursuivre en VMA. L’ambiance y est radicalement différente, si le fil rouge de la solidarité reste présent, il faut avouer que la pression de la compétition pèse plus encore sur piste qu’en rallye.

Il s’agit peut-être d’un sentiment injustifié ou du manque d’expérience qui m’ont poussé à ressentir cela. Pourtant, les tours de pistes des autres catégories, accompagnés des rugissements moteurs de nos voisins exacerbent cette pression.

 

Focus sur un championnat à découvrir : Championnat de France VMA 2013

 

Causses vs Noel Croix en Ternois sidecar VMA 2013