Les brèves de la semaine 43-12

Bonjour à tous les guidonneux !

 

Une semaine bien belle s’est achevée avec son lot de désillusions et ses moments de béatitudes.

Une fin octobre plutôt agréable, une balade en moto accompagnée d’un café en terrasse, des journées claires et ensoleillées nous font traverser la semaine avec légèreté.

 

Il fallait au moins ça pour accuser le coup de la fermeture de Side Bike, une mise en liquidation judiciaire qui ne nous enchante pas du tout, la fin du dernier constructeur de trike français. Sa fermeture prive un grand nombre de passionnés des side-cars Zeus et Mega Comet qui ont fait les beaux jours de la marque.

 

Un bilan s’impose. Cette année nous avons lancé notre site, il verra sa V1 évoluer vers plus d’options personnalisables et l’entrée des professionnels sur nos pages, encouragé par une demande concrète. Paradoxalement il n’y a jamais eu autant de fermetures de blogs, forums, concessions, constructeurs qu’en 2012, année où le 3 roues est le seul secteur a prospérer.

Les scooters raflent la mise, Can am est en phase de devenir un classique dans notre paysage et les side-cars repartent de plus belle avec un constructeur Ural en grande forme.

Les initiés parlent d’un effet de surprise qui ne bénéficie plus aux trikes. L’arrivée de Can Am sur le territoire français n’a pas aidé au développement des trikes 1+2, mettant en relief les différences de prix et de fiabilité. Les trikes ont eu le temps de façonner leur légende sur la route, apportant une part de rêve, d’exotisme, surfant sur l’esprit biker mais combien de temps cela va-t-il durer ?

 

 

Adiva : BMW semble inspirer

Brudelitech VS tremoto : Un challenge tout terrain

Japon trike : L’archipel au rythme du trike

Canada : Une aventure made in Sidecar Bros*

Can Am : Une com en mode rouleau compresseur

Trike No Limit : Il ferme, le “site des bécanes” né

Side-car : Du tout terrain à la piste, du fun et des risques

 

 

BREVES

 

Adiva : BMW semble inspirer

 

Nous sommes d’accord, c’est dur de résumer l’AD3 à une copie du BMW C1. Evidemment les deux scooters ont quelques airs de ressemblance avec ce long pare-brise et le toit rigide qui dispensait le C1 du port du casque.

D’après l’importateur Euromotor et le site « scooter-info » la version AD3 GT (version décapotable) serait la première à voir le jour courant janvier. Adiva Italie ainsi que Adiva Japon n’a communiqué aucune information sur les options et les caractéristiques du AD3, ces infos restent confidentielles jusqu’à la présentation au salon de Milan.

Si nous ne connaissons ni le poids ni le couple du AD3, une chose est sûre il sera équipé du moteur taiwanais Kymco 300cc de 29ch offrant 6ch de plus que ses concurrents à un tarif proche du Yourban 300 LT. Le match se jouera donc sur le terrain de la maniabilité et du prix, toutes ces réponses lors du salon de Milan… du moins, nous l’espérons.

 

 

 

Brudelitech VS tremoto : Un challenge tout terrain

 

Deux continents, un même concept, le match !

Il y a quelques années nous avions parlé d’un projet norvégien très prometteur, le Brudelitech 654L basé sur une KTM 690. Ce projet 2+1 permettait de prendre 45° d’angle tout en faisant glisser le pneu arrière sans complexe.

En 2012, à l’heure du 3 roues, nous ne voyons toujours pas débarquer cet engin qui pourrait faire un malheur en tout terrain.

Si Brudelitech ne développent par leur machine peut-être que les américains de chez TreMoto sauteront le pas en premier en proposant le 3Z1 ou le Monstrosity 620 à la production et à l’exportation.

Tremoto propose deux concepts dont un est basé sur le moteur de la Ducati Monster 600, plus orienté balade et tout terrain classique.

Ceux qui souhaitent participer à des courses, rallyes ou autres manifestations musclées quelques soit la surface, le 3Z1 est conçu pour vous. La Kawazaki Z1000 offre son moteur afin de fournir une base agressive et fiable pour envoyer le 3Z1 en tête de vos runs.

Faites-vous votre propre idée en comparant ces deux constructeurs.

 

Le dossier de presse : Brudelitech

 

 

 

 

Japon trike : L’archipel au rythme du trike

 

Le lieu d’origine du soleil accueille une forte population de trikers. L’Etat du Japon fait partie des pays les plus peuplés au monde, avec son lot de problèmes de circulation, de pollution et tous les soucis engendrés par ces mégalopoles comme New-York, Londres, « Paris » et bien évidemment Tokyo.

Préparez votre trajet et louez une moto grâce à Japan Biker : http://japanbikerentals.com/

 


Agrandir le plan

La densité de population et les difficultés de circulation dans la capitale ne sont pas un frein pour les trikers présents sur la vidéo ci-dessous.

Personne n’est obligé de rester en agglomération, partez profiter des paysages japonais en vous offrant un ou deux jours de balade.
Pourquoi ne pas descendre vers Sagami Bay et longer la côte jusqu’à Atami pour finir votre première journée au Mont Fuji.

Le voyage n’est pas encore programmé mais le rêve ne coûte rien et pour le reste google earth est là.

 

 

 

Un club de trike japonais nous offre cette vidéo.

 

 

 

Canada : Une aventure made in Sidecar Bros*

 

Les aventuriers aimeront la chaîne youtube Kman008k, des jeunes frangins décident de conquérir le Canada sur leur destrier, un side-car Bonneville (à confirmer) prêt à tout pour les emmener au bout de leur voyage.

Il n’est pas nécessaire de maîtriser l’anglais pour voyager avec eux, les images parlent d’elles-mêmes et les têtes du duo Side-car Bros vont vous donner le sourire.
Bonne route à cette petite équipe, en espérant qu’ils voyageront encore longtemps.

 

 

 

Can Am : Une com en mode rouleau compresseur

 

Il ne se passe pas un mois sans voir une vidéo dédiée au Can Am Spyder. Le géant canadien à tout compris au marché français. Leurs films promotionnels sont bien réalisés, faisant des défauts de leurs machines des points forts.

Beaucoup critiquent le manque de fun du Spyder (nous les premiers), nous reconnaissons à ce dernier être le trike le plus abouti de sa génération. Can Am a su tirer les bons leviers en proposant un florilège de vidéos présentant la machine sous tous ses angles, mettant l’accent sur la sécurité et la facilité de prise en main.

Oui, le Can Am est facile à prendre en main si nous ne sommes pas trop exigeants, ensuite il faut prendre le temps de comprendre et ressentir les limites de l’électronique pour se permettre certains passages en courbes.

D’ailleurs ce spot le montre très bien, le Spyder est maniable et ne manque pas d’atouts pour séduire.

 

 

Le groupe BRP n’en reste pas là, il laisse carte blanche à Can Am pour surprendre, et ça risque d’arriver très prochainement.

Il y a 4 ans nous avions proposé à Boom-trikes de se pencher sur des modèles hybrides : un marché inévitable. La flambée des énergies n’aide pas le développement des moteurs à combustion, il faut donc creuser afin de développer des moteurs moins gourmands et pourquoi pas les coupler à un système électrique !?

Quelques constructeurs de 3 roues se sont penchés sur la question comme Peugeot avec son Hymotion 3, transformé en Métropolis… !!??

Aujourd’hui Can Am semble vouloir sauter le pas, une nouvelle que nous accueillons avec un grand bonheur ! L’électricité n’est pas forcément la réponse aux problèmes, mais il faut reconnaître l’audace. Nous ne voulons pas encenser Can Am, nous souhaitons mettre le doigt sur un fait, ils sont les seuls à prendre des risques dans le 3 roues.

 

 

Les scooters se copient allègrement, on surveille la concurrence, on regarde les tendances, l’évolution du marché, et on sort un 3 roues.

Les moto-trikes produisent des kits additionnels très bien finis mais ne révolutionnent pas le secteur. Un kit inclinable à la manière de Brudelli serait le bienvenu.

Les trikes dorment sur leurs acquis et sur leurs légendes, renouvelant anecdotiquement la motorisation, quelques pièces de sécurité (système de freinage, abs, fiabilité) mais sans prendre trop de risque.

Pour finir les side-cars : ils viennent de perdre Side-Bike, le constructeur qui produisait le Zeus, seul produit à être construit d’un bloc (panier, moto) très bien fini, sécurisant, 4 places et modifiable facilement pour les personnes handicapées. Le secteur du side-car fournit de très bons modèles rétros et modernes, manquant toutefois d’une pointe d’innovation.

Comparer la machine commerciale Can Am aux « petites » sociétés comme Quadro, EML, Boom-trikes, Ural… n’est pas très sport. Ces sociétés ne possèdent pas les mêmes fonds et les mêmes moyens de se développer, nous en sommes tous conscients et personne ne demande à voir des trikes volants demain, mais un peu d’innovation, ou au moins corriger les problèmes déjà existants.
Si Can Am finalise son idée et produit le fameux Hybride en partenariat avec le centre de technique avancée de l’université de Sherbrooke et le TM4, nous verrons débarquer un trike coupleux au démarrage, grâce aux batteries Lithium-ion, propulsant l’engin tant que l’allure restera réduite – le reste sera confié à un Rotax 600cc.

On ne parle pas encore de performance, de poids ou autres caractéristiques comparatives car le projet en est à ses balbutiements. Attendons le communiqué de Can Am pour en apprendre plus

 

 

Trike No Limit : Il ferme, le “site des bécanes” né

 

Depuis le 07 Janvier 2012 le web accueille un nouveau site dédié à la moto. J’entends déjà les râleurs me dire « encore un site bécane… il y en a assez on ne s’y retrouve plus ! ».

Dans le fond ce n’est pas totalement faux mais dans la forme « le site des bécanes » a sa particularité : il propose de géolocaliser toutes les activités accessibles aux motards, et ces activités vont de la balade guidée à travers l’Ardèche en passant par une soirée Opéra dans votre lieu de villégiature.

Nous vous parlons de ce site car beaucoup de trikers sont d’anciens motards et le créateur du « site des bécanes » n’est pas un inconnu dans le monde du trike.

Gilles Osche, plus connu sous le pseudo Géo, a fait partie de l’aventure « Trike No Limit » où il mettait en avant le côté participatif du site. Là où bien des sites se contentent de récupérer des infos, sur « le site des bécanes » et anciennement « Trike No Limit » chaque personne participe, indirectement, à l’organisation des balades des autres amis motards.

Ce principe n’est pas révolutionnaire car il existe sur beaucoup de blogs et autres sites étrangers, cependant c’est assez nouveau en France et bien mis en valeur sur les pages du « site des bécanes ».

 

Comme nous l’avions expliqué dans la brève 35 sur Trike Europe, le site « trike no limit » est en phase de fermeture et Géo nous a offert de continuer à faire perdurer l’esprit de l’évasion en partageant les actions de tous les propriétaires de 3 roues en France. Malgré notre fraîche existence et notre orientation vouée à la présentation de 3 roues, nous partageons cette même envie de rouler et de partager vos actions. Les motos ont « le site des bécanes » et les 3 roues ont « Trike Europe », et pour ne pas décevoir la confiance de Géo nous nous efforçons de faire perdurer l’envie de voyager et de découvrir de nouveaux horizons.

 


Raid Europe 2012 en trike de Géo par TRIKE_Centre

 

Side-car : Du tout terrain à la piste, du fun et des risques

 

Nous aimerions faire un point sur les épreuves de side-car cross et side-car vitesse qui ont lieu en France. Ces disciplines ont une fâcheuse tendance à vivre cachées, c’est un scandale !
Nous aussi nous aimerions faire des bonds de plusieurs mètres, nous vautrer dans la boue avec des côtes cassées ou rouler à 200km/h le casque à quelques millimètres de la piste afin d’équilibrer le side.

Ces courses sont pratiquées avant tout par des passionnés, très loin des sommes récoltées en Formule 1 mais ils repartent tous avec une bonne dose de frayeur, de contact, d’hématomes et de l’adrénaline en stock.

Si vous pensiez monter dans un side-car pour faire un petit tour de piste et parader comme une reine détrompez-vous !

Ces gars sont des déchaînés du guidon, des amoureux du chrono, des passionnés du rapprochement humain surtout à 180km/h et en virage.

 

Les règles pour le championnat de France Side-Car Cross : ffmoto/reglement/Side-car Cross

 

 

 

Les règles pour le championnat de France Side-Car F1 & F2 : ffmoto/reglement/Side-car Vitesse

 

 

 

VIDEO DE LA SEMAINE

 

Une vidéo proposée par une concession Suisse regroupant beaucoup de trikes plutôt rares sur nos routes.

Adresse : Bethlehemstrasse 40 3027 Bern, Suisse

Le site : http://www.trikecenter.ch/pages/geschichte.php

 

 

 

A Imola, le samedi midi on ne s’embête jamais en side-car.

 

 

Un petit clin d’oeil à l’association “mille couleurs pour Annaelle” : http://www.millecouleurspouranaelle.com/lassociation-1000-couleurs.php

 

 

En Pologne quand les trikes se rassemblent ils mettent le paquet !

 

 

RASSEMBLEMENT SEMAINE 44

 

Le salon du side-car, un évènement que nous couvrirons samedi et dimanche.