Lorraine-Trikes Maroc Tour

Parfois nous nous demandons si le chemin emprunté est le bon.

Si nos choix de vie ne nous ont pas été imposés ou lourdement soufflés.

Si les pressions sociales n’ont pas eu raison de nous …

 

Il y a des gens qui ne se posent pas ce genre de question. Tout recommencer, tenter l’aventure et créer un équilibre entre obligation et passion.

Nadia Collignon Ouahab se bat pour faire perdurer sa passion. Revendeur officiel Boom-Trikes, Lorraine-Trikes fait partie des concessionnaires les plus anciens du marché.

A la tête de cette petite société, deux personnages. Patrick Collignon et Nadia sa femme.

Un couple qui vit au rythme des trikes depuis presque 15ans, sans ménager leurs efforts ils se feront un nom dans la communauté des trikers.

Nadia depuis 1999, à raison de 15000km par an et forte d’une expérience marquante lors du Tour de France AEIM mené pour l’association. Ce périple a engagé 9 équipages à travers les villes de France et les évènements comme le Free Wheels.

Durant quinze jours nous avons eu l’occasion de partager leur quotidien.

 

Aujourd’hui, Nadia se relance dans une autre aventure. Nous vous contons ce nouveau périple entamé il y a une semaine par la gérante de la société Lorraine-Trikes.

Le projet est de traverser le Maghreb, à travers deux parcours, le premier au Maroc en 2013 puis le second en Algérie en 2014.

Sur les routes depuis le 27 Septembre et souhaitant partager avec nous la première partie de son voyage, Nadia nous a écrit dès que les réseaux le permettaient.

 

Le trike mustang chargé, la remorque attelée, il s’ébroue puis quitte Florange pour les coteaux du Languedoc-Roussillon.

Non loin de Perpignan, deux protagonistes connus de tous les trikers de France, attendent sagement notre équipage.

Jean Schaeffer dit “l’occitan”, accompagné de sa femme Josy, notre Lady trikeuse, accueillent comme à leur habitude les trikers et trikeuses de passage. Ils n’ont pas vocation à faire gîte de France non plus.

 

Josy & jean

 

Ce couple fait partie des incontournables du trike en France. Rarement absent des gros évènements, ils ont su se faire apprécier pour leur bonne humeur et leur disponibilité.

Un accueil chaleureux et une bonne douche n’aura pas été de trop pour remettre en état Nadia, éreintée par ses premiers 900km.

Le temps de se reconditionner avec un bon repas et une bonne nuit avant de préparer la route pour la Puebla, un petit village au Nord-Est de Cartagena.

Un parcours de 800km à travers l’Espagne, subissant pluie et chaleur pour enfin couper les moteurs à La Puebla.

Jean, alias “Toro del Fuego”, va permettre à notre trikeuse de passer la nuit au chaud et oublier les premiers kilomètres au départ de Perpignan, effectués sous la pluie.

La solidarité dans ce petit monde repousse les frontières et encore une fois, les trikers arrivent toujours à héberger ou faire loger les voyageurs.

 

Le 29 septembre, repos de la machine et du corps. Petit déjeuner en terrasse et repas dans un restaurant espagnol.

L’Espagne est réputée pour ses repas de corps, c’est donc le meilleur pays pour reprendre des forces.

 

Nadia Collignon repas Puebla

 

Nous sommes sûr qu’il a dû être difficile pour Nadia de laisser derrière elle toutes ces réjouissances gastronomiques, riches diront les mauvaises langues. Il faut de l’énergie car il reste beaucoup de route avant Algeciras.

La traversée jusqu’à Tanger est des plus attendues, mais l’arrivée place notre trikeuse sous les feux des projecteurs.

A peine descendue du bateau, les flashes crépitent et l’ambiance est au rendez-vous. Une bonne raison pour rester deux jours sur Tanger.

 

Jeudi 03 octobre, accompagnée des motards Hicham et Elie, Nadia file en cortège direction Kenitra sur la côte Ouest du Maroc où ils retrouveront le club local.

 

Nadia et Hicham

 

Les sourires et les bises devront laisser place une nouvelle fois à la route. Icham quitte le cortège, laissant Elie et notre trikeuse filer vers Mohammedia où elles passeront la nuit.

 

Nadia Dalila & Elie

 

Vendredi 4 octobre, nos deux fondues de la route retrouvent Dalila la présidente des Miss Moto Maroc. Une association qui a pour but de réunir et soutenir les motardes présentes sur le territoire marocain, sans tenir compte de leur nationalité.

Afin de rendre la visite du Maroc encore plus plaisante, pourquoi ne pas visiter Casablanca avec Dalila et Abdou son mari !? Autant découvrir la ville et ses recoins grâce à nos deux résidents.

 

Dalila présidente Miss Maroc

 

La période du 27 septembre au 4 octobre marque le début d’une belle aventure, elle aura testée les amitiés, étrennée la mécanique et prouvée encore une fois, qu’un petit bout de femme pouvait se lancer dans un périple à travers 3 pays.

Le retour est prévu pour le 15 octobre, nous vous promettons des nouvelles rapidement.

En attendant de reprendre contact avec Nadia, nous souhaiterions remercier l’ensemble des motards et des trikers qui ont offert hospitalité et soutien.

N’oublions pas que ce sont grâce à eux que nous pouvons encore voir des anonymes se lancer dans des aventures comme celle-ci.

Merci à l’Occitan, Toro del Fuego, Hicham et Elie, à tous les motards de Tanger , Kénitra, Rabat, Casablanca, El jadida Marrakech et Agadir.